ACCESSIBILITE :

CONSTRUCTIONS : MODE D’EMPLOI

RUMILLY : UN MODELE POUR L’ACCUEIL DES « ALZHEIMER »vue aerienne coquelicots

Formule novatrice, la résidence des Coquelicots a ouvert ses portes en juillet 2010 pour accueillir en hospitalisation complète une soixantaine de patients et 6 personnes en accueil de jour.  Cette résidence qui fonctionne en petites unités de vie avec des horaires souples et un respect du besoin de déambulation y compris nocturne des résidents désorientés, est la vraie réponse à la maladie d’Alzheimer et le modèle de ce qui devrait être fait. L’architecture et le projet de vie ont été spécifiquement pensés pour accueillir des personnes atteintes de cette  pathologie.

Ce projet s’est inscrit dans un contexte de manque de place sur le territoire. D’une manière générale, la Haute-Savoie n’était pas assez dotée et manquait de lits en comparaison avec la moyenne régionale. Le choix de ce projet s’est fait surtout face au constat de la non-adaptation des structures classiques aux personnes « malades ».  En 2005 l’autorisation administrative a été donnée et le Centre Hospitalier s’est très rapidement mis au travail. Le chantier a débuté le 1er novembre 2008 et s’est achevé en mai 2010, soit 17 mois de travaux.

 

UN HOPITAL QUI A SU SE REFAIRE UNE SANTEIMG_1323

Dire que la reconstruction d’un hôpital s’entend comme une évolution logique, presque normale, c’est sûrement vrai quand cette dernière est réussie ! Mais c’est oublier le long chemin parcouru par les hospitaliers au cours de ces trente dernières années.

Avec l’aventure du nouvel hôpital « Gabriel Déplante » de Rumilly, l’aventure ne fait que commencer….

En janvier 2014, le Centre Hospitalier de Rumilly clôt le chapitre d’une construction qui a commencé en mars 2012 pour s’achever en décembre 2013, soit un chantier de 21 mois. Il quitte le Centre-Ville pour s’installer désormais au 1 rue de la Forêt, à proximité des structures de gérontologie.

 

Le bâtiment, dont la compacité est l’un des atouts, dispose de  120 lits (uniquement en chambres individuels) répartis sur 4 services de 30 lits organisés en deux modules, un de 20 lits, l’autre de 10 lits et articulés autour de salles de soins centralisées. Une partie des chambres dispose d’une large ouverture sur la ville, une autre partie est ouverte sur la verdure en bordure de forêt, quant à la dernière partie, elle sera baignée par les couleurs  chaudes des patios végétalisés.

 

DSCN9597Organisé sur 5 niveaux, les deux premiers étages accueillent les différents services de soins (médecine/soins de suite et de réadaptation gériatriques – cardiologie/soins de suites neurologiques). Au  troisième étage sont installés les plateaux techniques de cardiologie, neurologie et Soins de Suite et de réadaptation gériatrique. Le rez-de-chaussée accueille le service des urgences accessible par une entrée dédiée, les locaux de consultation, le bureau des admissions, la pharmacie et les partenaires privés (laboratoire, radiologie et cabinet médical) ainsi qu’un Centre Médico-Psychologique, antenne du CHRA.

Le sous-sol est, quant à lui, dédié aux archives et à la logistique.

 

Cette nouvelle structure à l’architecture moderne et élégante est également respectueuse de l’environnement ; elle  respecte le niveau de performance Bâtiment Basse Consommation (B.B.C.) par un chauffage et une production d’eau chaude assurés par une chaufferie à bois et des panneaux solaires thermiques.  Cette chaufferie bois alimentera également les résidences de Baufort, les Cèdres et les Coquelicots.

DSCN0320

Pour un coût total de 24 millions d’euros HT, la structure met à disposition des patients un environnement médical de qualité, performant et moderne.

 

Ce nouvel établissement reflète le caractère dynamique de la communauté hospitalière dans son ensemble mais également le soutien toujours assidu des élus rumilliens.

 

 

 

Les atouts de cette construction :

 

Le dossier déposé présentait plusieurs atouts :

  • le développement des activités en collaboration avec le Centre Hospitalier d’Annecy dans le domaine des activités de proximité et des soins de suite et de réadaptation,
  • le partenariat public/privé : Le Centre Hospitalier s’ouvre au domaine privé en accueillant un laboratoire d’analyses, un cabinet de radiologie et un cabinet de médecine libérale. En effet, le Centre Hospitalier G. DEPLANTE, plus que la reconstruction de l’hôpital, intègre une véritable plate-forme de soins où le secteur privé aura toute sa place au côté du service public. Le Centre Médico-Psychologique du C.H.R.A. s’installe également au rez-de-chaussée du bâtiment.
Privé
  • la localisation et la gratuité du terrain : C’est en 2008 que les élus municipaux ont approuvé le principe d’une cession gratuite du terrain au lieu-dit « La Salle » pour la réalisation du nouveau bâtiment. L’implantation du nouvel hôpital sur un terrain de 27 ha, dont 5 constructibles, donne lieu à un regroupement propice à l’émergence d’un véritable pôle de santé avec dans le même secteur les structures de gériatrie (Baufort, Cèdres et Coquelicots).

 

  • le faible endettement de l’établissement, un établissement en équilibre budgétaire depuis 8 ans, garant de sa capacité à investir et une dynamique collective avérée.

 

Une promesse tenue !